Toulouse : les prix de l’immobilier dans la ville Rose

Ville du Sud-ouest de la France, Toulouse a un marché de l’immobilier en développement perpétuel. Les prix de l’immobilier toulousain connaissent une certaine hausse entre 2018 et 2019. Malgré tout, les tarifs proposés restent abordables comparés à ceux pratiqués dans des villes comme Paris, Lyon, Bordeaux ou Nice.

La moyenne des prix de l’immobilier à Toulouse

Toulouse est une ville qui compte environ 472 000 habitants. Le nombre de logements disponibles dans cette commune tourne autour de 283 640 environ. Le taux d’occupation des logements est de 88% environ, soit 12% de logements vacants. Parmi les propriétaires qui occupent 33% du nombre de logements disponibles dans la ville rose, il y a toutefois ceux qui veulent bien vendre leur bien immobilier. Selon les chiffres de mars 2019 indiqués par Meilleursagents.com, tenant compte de ceux de l’Insee, la moyenne des prix au m2 d’un appartement à Toulouse est de 2 943 euros environ. Pour une maison, le prix moyen au m2 est d’environ 3 242 euros. Les propriétaires toulousains souhaitant vendre sans agence peuvent s’adresser à l’équipe de Commentvendresamaison.fr pour bénéficier de conseils et assistance de vrais professionnels.

Le prix de l’immobilier par quartier

Lorsqu’il est question de marché de l’immobilier à Toulouse, il faut savoir que les prix pratiqués par les vendeurs diffèrent d’un quartier à un autre. Ce n’est pas tant un caprice des propriétaires vendeurs mais plutôt une tendance par secteur. Les tarifs les plus abordables sont à Grand Mirail, avec un prix à 1 400 euros à Reynerie et à 1 780 euros à la Faourette. Le ménages qui aspirent à des tarifs proches de la moyenne s’orientent vers des quartiers comme Soupetard, avec un prix de 2 415 euros le m2, Lalande avec 2 608 euros le m2 ou Lardenne avec 2 817 euros le m2. Il y a quand même des quartiers avec des tarifs relativement hauts dans la ville rose comme Capitole, avec 4 277 euros le m2 ou Carmes avec 4 418 euros le 4 418 euros le m2.

Accessibilité de l’immobilier toulousain

La hausse des prix de l’immobilier toulousain est de l’ordre de + 5,8% entre 2018 à 2019. Malgré cette tendance haussière, le marché de l’immobilier à Toulouse reste accessible aux ménages ayant un revenu médian. Voilà pourquoi la demande est importante par rapport à d’autres villes, avec un indicateur de tension immobilière de l’ordre de 30%. Pour les propriétaires, vendre sans agence relève d’une bonne stratégie. Ils pourront jouer sur cette forte demande et en même temps proposer des tarifs un peu plus bas que ceux pratiqués dans leurs quartiers. Cela permet la conclusion d’une vente immobilière en un temps record.

Tous nos conseils pour vendre sa maison sans agence à Toulouse
Acheter un bien immobilier en Haute-Garonne : les avantages